Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Paroisse Saint-Joseph en Veinazès

Pour ceux d'ici et d'ailleurs, nous vous souhaitons la bienvenue sur le blog de la paroisse Saint Joseph en Veinazès. Elle est l'une des 20 paroisses du diocèse de Saint-Flour (département du Cantal). Elle est située dans le sud ouest du Cantal aux frontières de l'Aveyron dans une région appelée "La Châtaigneraie".

En compagnie de celles et ceux qui participent au Denier

Publié le 2 Avril 2016 par PAROISSE SAINT JOSEPH EN VEINAZES

Le Denier de l’Eglise catholique est indispensable au financement de multiples actions qui peuvent tous nous concerner. Dans la nouvelle campagne de collecte du Denier organisée en Auvergne, des donateurs tiennent à rappeler le rôle essentiel de ce don pas comme les autres.

Prolongeant la campagne lancée en 2015, la campagne du denier 2016 donne la parole à des donateurs, à des prêtres et laïcs au service de l’Eglise. Dans les 4 diocèses auvergnats, sur des affiches et sur différents outils de communication, des femmes et des hommes de tout âge expliquent à quoi peut servir le denier sur un ton direct, en adoptant le « parler vrai ». Cela va de l’activité de la catéchèse, à l’organisation de déplacements pour se rendre aux JMJ. Leur portrait, très naturel, rend ces personnes très proches, familières. Elles peuvent même faire partie de notre entourage ! Quant aux actions et sujets évoqués, ils s’inscrivent dans la vie quotidienne de tous les croyants, pratiquants ou non.

Le denier, souvent méconnu

Les témoignages rappellent que le denier constitue une ressource indispensable pour le fonctionnement, l’animation et la vie des paroisses. L’objectif, indique Dominique Delcros, économe du diocèse de Saint-Flour, est de « fidéliser les donateurs et d’en conquérir de nouveaux. C’est important car il faut se souvenir que l’Eglise ne reçoit aucune subvention ni de l’Etat, ni du Vatican. ». Les dons rémunérent les prêtres et les laïcs salariés au service de l’Eglise catholique, permettent le déplacement des aumôniers dans les maisons de retraite, l’organisation du catéchisme, la célébration de cérémonies religieuses par exemple.

Expliquer et agir, au plus proche de tous

Dominique Delcros confirme que « chacun peut avoir ses propres raisons de donner. Que ce soit par conviction ou pour apporter un soutien plus « matériel ». ». Pour faire comprendre cela, il faut dialoguer, établir une relation de proximité. C’est chose faite, ou plutôt initiée, avec les campagnes 2015 et 2016. Les liens sont encore renforcés avec le site achacunsondenier.fr et une page Facebook qui rendent la communication plus participative, plus accessible. Mais surtout cette année, la volonté des équipes du diocèse est d’impliquer et d’accompagner un référent denier dans chaque paroisse. Partout, ces volontaires vont informer, expliquer, animer la collecte. Toujours plus de proximité entre le denier et les actions de l’Eglise !

En compagnie de celles et ceux qui participent au Denier
Commenter cet article